Je m’appelle Grégoire, j’ai 32 ans et ça fait déjà de nombreuses années que je voyage en van.

Présentation de ton van

Depuis tout petit, la voiture familiale est un vieux t4 caravelle sans turbo de 1994 (qui roule toujours), mon premier grand voyage en van était en Australie. Avec mes premières paies, j’ai pu m’acheter un t4 2.5L TDI, que j’ai aménagé petit à petit pour finir avec un camion avec tout le confort nécessaire, il a le courant (12v et 220v), l’eau, et même un chauffage stationnaire au gaz. Ce beau t4 va partir continuer sa route avec ma petite soeur, en effet la famille s’agrandissant, on a fait l’acquisition d’un t6.1 avec 6 places.

Quels sont tes projets ?

J’ai été cordiste pendant un peu plus de 8 ans, mais depuis janvier j’ai créé l’entreprise VANomad pour me consacrer à l’aménagement de van (particuliers et professionnels) sur mesure, en gardant une certaine simplicité et efficacité dans l’aménagement. Parallèlement avec 2 copains on a créé aussi VAN ESCAPADE LOCATION, pour la location de petits fourgons, fait maison, avec plein de charme au départ de La Rochelle et bientôt de Rennes.

Ton meilleur souvenir en van ?

En ce qui concerne mes voyages en Van, ils sont tous mémorables mais le plus intense a sûrement été celui en Australie, déjà parce que c’était le premier à l’autre bout du monde, dans un cadre de rêve et sur 9 mois. On voyageait avec un vieux Mazda 1800e de 1984, vitesse de pointe a 90km/h ça laisse le temps d’admirer le paysage. On a parcouru comme ça un peu plus de 22 000 km a enchainer des paysages de fou et rencontrer des gens vraiment super.

Quel conseil tu donnerais pour les road-trip ?

Pour le petit conseil, la douche solaire à pression (type pulvérisateur) est vraiment top, on peut tout faire avec. Que ce soit bien évidemment la douche ou la toilette rapide, le rinçage de pied en rentrant de la plage ou le rinçage en sortant d’une session de surf, mais aussi la vaisselle, et le petit ménage. Et surtout de rester simple dans le voyage en prenant soin d’adapter son comportement en fonction du spot (rester discret quand c’est exposé et s’étaler quand on est seul au monde) pour pouvoir profiter de ce moyen de voyage plein de liberté le plus longtemps possible.

Quelques photos bonus (pour ceux qui n’ont pas le vertige)